Le motion design est une stratégie de marketing adoptée depuis un certain temps et qui se révèle performante. Alliant graphique et animation tout en ajoutant un peu du son, du texte et peut-être quelques effets spéciaux, il est parfait pour capter l’attention des cibles aux premiers regards.
Par définition, le motion design se traduit par la conception du mouvement visant à simplifier le message que l’on souhaite faire parvenir à un public généralisé ou ciblé en faisant l’usage d’une animation graphique à partir des logiciels spécifiques. Ayant gagné en popularité en l’espace de quelques années seulement après son apparition sur le marché, il est majoritairement utilisé dans les clips vidéos, dans les clips publicitaires, dans les films institutionnels ainsi que dans les jeux vidéos ou diffusé lors d’un événement.
Selon les objectifs spécifiques de l’entreprise qui y fait recours, il est possible d’utiliser plusieurs formats de motion design. Ainsi, on peut aisément exploiter le flat design qui est une animation en 2D ou 3D efficace dans les publicités, le mix média qui est surtout privilégié dans la communication interne du fait qu’il mélange photographie, animation pour mettre en lumière certains propos.
Dans tous les cas, il est très possible d’utiliser l’infographie qui utilise le pictogramme, la typographie, ou encore la typographie animée qui fait l’usage des images d’archives dans une vidéo. À noter que le motion design est désormais de plus en plus présent sur internet, plus précisément dans les bannières publicitaires, les tutoriels ainsi que les autres vidéos promotionnelles.

Comment faire pour réaliser le motion design ?

La réalisation du motion design se fait généralement en plusieurs étapes. Dans un premier temps, il y a le brief qui permet de fixer les objectifs ainsi que les besoins liés à la concrétisation du projet, notamment la conception graphique, le ton, la forme, le contenu du message, etc.
C’est alors à partir de cette sorte de cahier de charge que l’on peut designer, formaliser le script et d’écrire toute sorte scénario. Ensuite, on vient avec le story-board qui permet de décrire les plans successifs visant à atteindre l’objectif préalablement fixé. D’ailleurs, c’est grâce à ce story-board que l’on peut définir les consignes pour la réalisation du film et les autres contenus. Par ailleurs, ce détail donne la possibilité de visualiser l’idée du client.
Puis il y a le maquettage qui consiste à créer numériquement l’ensemble des éléments graphiques nécessaires pour la réalisation du film. En ce qui concerne l’animation qui donnera vie à vos réalisations. Toutes ces étapes achevées, reste à intégrer les éléments sonores qui constituent également un point essentiel qui assure la réussite du projet, notamment le motion design.